Le projet musical

 « Eurochorus chante le Requiem de Mozart »

Toulouse, France, du 7 au 13 juillet 2024

Direction musicale et artistique NG Chin Kwee David

Le programme de la rencontre chorale internationale Eurochorus 2024 à Toulouse se propose d’interprêter cette année le Requiem KV626 de Mozart. Vous trouverez une description plus détaillée de cette pièce ci-dessous.

Cet atelier est conçu comme un perfectionnement choral et s’adresse à des chanteurs adultes enthousiastes de bon niveau, ayant déjà une expérience du chant choral et chantant dans un chœur.

Une préparation à l’œuvre avant le projet est requise. Vous trouverez les détails concernant la version de la partition choisie ainsi que les aides musicales dans la page « Partition & Apprentissage ».

Pendant le stage, les œuvres sont travaillées en groupes de voix et en tutti. Chaque jour, il y a des exercices de formation vocale et de technique vocale, du coaching de chœur par groupe vocal et des conseils vocaux individuels proposés par les professeurs de chant.

La communication se fait en allemand et en français, selon la situation, avec éventuellement des indications en anglais.

Le Concert

La phase de répétition se terminera par un concert public le samedi  13 juillet à 20h00 dans une église sur Toulouse  (choix du lieu exact en cours de discussion) .

Programme musical : Requiem KV 626 de Wolfgang Amadeus Mozart

Au cours du mois de juillet 1791, Mozart reçut la commande d’un Requiem de la part de plusieurs intermédiaires anonymes ; on saura plus tard qu’ils agissaient pour l’excentrique comte Franz von Walsegg. La moitié de la récompense était jointe à la commande.
Au fur et à mesure que la composition avançait, la santé de Mozart se dégrada. Son épouse Constance déclara plus tard qu’il était devenu obsédé par l’idée d’avoir été empoisonné et qu’elle l’avait convaincu de repousser cette tâche. Selon elle, dès qu’il se sentit mieux, il se remit au Requiem mais de sombres pensées l’assaillirent derechef ; il s’alita et mourut 15 jours plus tard le 5 décembre. Il avait eu le temps d’orchestrer complètement le Requiem Æternam et d’écrire les parties vocales avec la basse continue pour tous les autres mouvements à l’exception du Lacrimosa (dont il n’avait achevé que huit mesures), du Sanctus, du Benedictus et de l’Agnus dei.
Constance demanda d’abord à Joseph Eybler puis à l’élève de Mozart, Franz Xaver Süßmayer, d’achever l’œuvre. Les indications orales auraient été données par le maître à son élève le jour de sa mort, mais tant de rumeurs ont couru au sujet de la fin de Mozart que de telles anecdotes doivent être traitées avec prudence. Constance, qui avait besoin d’argent, fit parvenir l’œuvre au comte von Walsegg – celui-ci avait commandé le Requiem à la mémoire de sa défunte épouse, dans l’intention de faire croire que l’œuvre était de lui.

On peut trouver, par exemple, une description très détaillée sur Wikipedia : Requiem Mozart Wikipedia.